Categorized as: Blog

Le Campus Sport Santé à Mougins dans les starting-blocks !

L’actualité du projet a été riche ces derniers mois. Où en sommes-nous en ce mois de novembre 2018? Il est grand temps de vous donner quelques nouvelles du projet, qui avance de manière significative.

 

Modification du PLU de Mougins

Un avis favorable a été émis en juillet, à l’issue d’une enquête publique, et suivi le 4 octobre dernier par la modification effective du PLU par le Conseil Municipal de la ville de Mougins.

Depuis 2014, deux procédures de mise en compatibilité du PLU ont permis d’évaluer trois versions successives d’aménagement du projet Campus Sport Santé; projet incluant des infrastructures sportives et hôtelières et un programme connexe de logements collectifs, dont 35% de logements aidés, prévu pour favoriser le logement des actifs de Sophia Antipolis.

La prise en compte par les promoteurs du projet (Diagana Sport Santé et MIPROM) des remarques formulées dans le rapport de la 1ère enquête publique, ainsi qu’une meilleure appréhension du projet quant à son intérêt général et à son fonctionnement expliquent en grande partie cet avis favorable.

Intégration optimisée du projet dans son environnement

Nourri par les échanges avec les services compétents de l’Etat et par les études réalisées par des experts (études environnementales, hydrauliques, hydrologiques, trafic…), un travail de fond a permis d’améliorer de nombreux points :

– Création d’un accès routier spécifique et suppression de l’accès par l’allée des Ormes- cf ci-dessous.

- Réduction d’impact du projet sur la zone N.

- Augmentation de 26 % des Espaces Boisés Classés (EBC) sur le terrain, après l’implantation du projet. Les EBC existants seront modifiés, tandis que d’autres seront créés le long du vallon du Colombier, ce qui sera favorable en matière de biodiversité.

Réduction d’impact du projet sur la zone humide (de 42 % à 20 %) – prenant en compte l’assèchement naturel de la zone humide depuis 2014 (passée de 1,9 à 1,5 ha).

- Compensation à minima au double de la surface impactée de la zone humide ( 0,3 ha.) dans le cadre d’une collaboration avec le Conservatoire des Espaces Naturels (CEN PACA).
La mesure proposée à ce jour consistera en la destruction d’une digue, en aval du projet dans le même sous bassin versant, pour rétablir l’hydrologie dans une prairie humide de 4ha. En plus d’être favorable d’un point de vue écologique, cette mesure permettra de mettre en place un périmètre d’expansion de crue (étude environnementale – Cabinet EVINRUDE).

- Mesures concernant les bassins de rétention allant au-delà des recommandations de la Direction Départementale des Territoires et de la Mer.

- Dossier de loi sur l’eau (en cours) assurant la sécurité du projet et évitant les débordements supplémentaires sur et à l’aval du terrain, et ce jusqu’à une occurrence supérieure à la crue centennale.

- Prise en compte des espèces protégées et mesures appropriées pour assurer leur maintien sur 30 ans.

 

Reconnaissance de l’intérêt général du projet

La procédure de déclaration de projet emportant mise en compatibilité du PLU a ainsi reconnu au projet global :

– Sa contribution au développement des activités physiques et sportives en tant qu’outil de prévention et de prise en charge thérapeutique des maladies chroniques, dans le cadre de la loi dite « sport sur ordonnance » du 1er mars 2017,

– Sa contribution à la recherche sur les activités physiques et sportives en tant qu’outil de prévention et de prise en charge thérapeutique des maladies chroniques, dans le cadre de la loi dite « sport sur ordonnance » du 1er mars 2017,

– Son apport complémentaire à l’offre publique d’équipements sportifs, souvent saturée, parfois insuffisante sur Sophia Antipolis ; certains équipements sportifs du projet, ayant une programmation d’usage incluant des plages horaires ouvertes au public (hors abonnement, hors séjour),

– Sa contribution au développement du tourisme sportif, en totale adéquation avec le plan de développement du tourisme du CRT Côte d’Azur (Cluster Sport & Tourisme lancé en 2016),

– Sa participation à l’attractivité territoriale et à la création d’emplois non délocalisables,

– Son impact positif sur la problématique du logement dans Sophia Antipolis et de ses conséquences, en donnant accès aux salariés des entreprises de la technopole, à des logements en son coeur, favorisant la mobilité douce entre domicile et lieu de travail et réduisant le trafic pendulaire.

 

Fonctionnement prenant en compte des contraintes locales de mobilité

La nouvelle voie privée d’accès au projet, créée et raccordée à la RD 98 (Avenue Maurice Donat)  préservera la voirie piétonne et cycliste publique existante. Cette nouvelle voie reliera le site du projet à la RD 98 à hauteur du rond-point desservant la zone de bureaux du Marco Polo, en longeant cette dernière. Elle se substituera à l’accès par l’allée des Ormes envisagé dans le cadre de la première déclaration de projet.

Ceci aura pour effet, au-delà de la suppression des nuisances éventuelles relevées par les riverains de l’allée des Ormes dans le projet initial, de supprimer le trafic induit sur le tronçon le plus chargé, aux heures de pointes, de la RD98 (rond-point du Marco Polo à celui de l’allée des Ormes), dans le sens Est-Ouest, particulièrement emprunté en fin de journée en semaine.

Par ailleurs, il a été souligné et rappelé dans la seconde déclaration de projet :

– que le fonctionnement du Campus Sport Santé prévoit un accès au site, pour des clients en séjour de vacances ou pour des clients locaux sous différentes modalités,

– que pour les personnes en séjours de vacances, il était anticipé que leurs déplacements potentiels en voiture et le trafic pendulaire de Sophia Antipolis seraient asynchrones (bon sens et mode de vie en vacances),

– que la population active locale venant sur le site depuis Sophia Antipolis le ferait soit dans le cadre de la pause méridienne qui n’est pas problématique en matière de trafic, soit sur les trajets domicile-travail-domicile, ce qui n’augmentera pas le trafic pendulaire, mais étalera ve trafic dans le temps compte tenu de l’amplitude horaire d’ouverture au public des équipements du Campus Sport Santé. L’ouverture actuelle de Nautipolis à Sophia Antipolis, plus matinale qu’à l’inauguration, demandée et plébiscitée notamment par une population active étrangère habituée à une pratique sportive matinale, a confirmé cet effet,

– que la population locale « inactive », retraitée et plus généralement non soumise à des contraintes horaires de bureau viendrait hors des heures de trafic pendulaire (bon sens et incitations tarifaires).

 

Prochaines étapes du projet

Dépôt du permis de construire fin novembre 2018

Instruction du permis de construire (environ 5 mois)

Début des travaux fin 2019, début 2020

Ouverture fin 2021, début 2022.